mardi 9 février 2010

LE RETOUR: GIL SCOTT-HERON



Après seize ans de silence, une addiction aux drogues durs, des violences conjugales et un séjour aux frais consécutifs (aux bons soins de l’administration Bush), l’un des principaux poètes noirs américains et père fondateur du rap réapparaît enfin avec un aussi sobre que bouleversant : I’m New Here.

LIRE LA SUITE






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire